EDS – Vendredi 8 juillet – Pour aller plus loin

Lisez Ellen G. White, « Tempérance et diététique », p. 229-233 ; « La discipline », p. 319-329, dans Education ; « Besoin de maîtrise de soi, » p. 86,87, dans Conseils sur la nutrition et les aliments ; « Les principes de l’économat », p. 117-119 ; « Partager la joie des rachetés », p. 363-366, dans Conseils à l’économe.

Il est difficile d’imaginer aujourd’hui tout ce que nous avons perdu à la Chute, tellement nous baignons dans ce monde déchu. Ce monde méchant, c’est tout ce que nous connaissons, et s’il n’y avait pas la Parole de Dieu qui nous révèle nos origines et les origines du péché, de la mort et du mal, nous pourrions simplement les considérer comme normaux, comme faisant partie de la vie. Mais l’histoire de la Chute nous montre que ce n’est pas ainsi que les choses devaient être.
La Genèse dit qu’Adam et Ève devaient dominer le monde, et qu’après leur péché, leur lien avec le monde a tout à coup changé, parce qu’eux avaient changé, et le monde physique lui-même changea aussi. Tout à coup, cette domination dont ils avaient profité était perdue, et les conséquences furent colossales.
« Des épines et des chardons (Gn 3.17,18), les répercussions du Déluge (Gn 7.12), le désert, la terre qui soupire après sa délivrance (Rm 8.19-22), voilà quelques-unes des images que la Bible présente pour décrire l’effet du péché sur le monde. » Handbook of Seventh-day Adventist Theology, Hagerstown, Md. : Review and Herald Pub. Assn., vol. 12, p. 254.
Soyons donc reconnaissants pour le plan du salut, qui va restaurer tout ce qui a été perdu et qui nous offre la promesse d’un avenir tellement plus beau que le passé ou le présent.

  • À méditer
    Lisez Ex 23.10-12 ; Dt 11.11,12 ; 20.19,20. Bien que le contexte de ces passages ne soit pas celui de l’écologie telle que nous la comprenons aujourd’hui, quels principes peut-on en retirer pour nous aider à comprendre la nécessité d’être de bons intendants de l’environnement ? En outre, comment savoir si et quand nous passons d’intendant de l’environnement à adorateur de l’environnement ?
  • Pensez à la nature telle que nous la connaissons aujourd’hui. Est-elle une amie ou une ennemie, et comment justifier votre réponse ?
  • Échangez sur la question posée à la fin de l’étude de dimanche sur le sens de la vie humaine. Quelle réponse pourriez-vous donner à quelqu’un qui vous poserait cette question
    ? En quoi nos réponses sont-elles différentes de ceux que peuvent donner ceux qui ne croient pas en Dieu ni au salut ?
  • Comment redonner au mot « domination » son sens d’origine ? Autrement dit, en quoi la domination était-elle une bonne chose au départ ? Comment peut-elle l’être également aujourd’hui ?
VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide3T2016 16 << VERSION PDF
EDS Guide 3T2016 11 VERSION MP3 >>

 

Les commentaires sont fermés