EDS – Vendredi 22 juillet – Pour aller plus loin

Lisez Jr 22.1-16 ; Ez 16.49 ; Za 7.9,10. Lisez les commentaires d’Ellen G. White en anglais dans SDA Bible Commentary, vol. 4, p. 1165,1166 ; « Le dessein de Dieu à l’égard de nos sanatoriums », p. 556-557, dans Témoignages pour l’église, vol. 2.
« Il t’a fait connaître, ô humain, ce qui est bon ; et qu’est-ce que le Seigneur réclame de toi, si ce n’est que tu agisses selon l’équité, que tu aimes la fidélité, et que tu marches modestement avec ton Dieu ? » (Mi 6.8.) Difficile d’être plus clair. Dieu nous a fait connaître à son peuple ce qui est bon, et ce bon est le même terme utilisé à maintes reprises dans Genèse 1, en référence à la Création. Ainsi, le verset nous rappelle implicitement l’idéal, ce que Dieu avait en tête pour nous à l’origine, et ce qu’il nous redonnera après le retour de Jésus. On pourrait également traduire, et sans doute de manière plus exacte, l’expression « réclame de toi » par « cherche de toi ». Qu’est-ce que Dieu « cherche » de nous, son peuple racheté par la grâce de Christ ? La réponse se trouve dans la manière dont nous agissons avec les autres et avec Dieu. D’abord, nous devons agir selon l’équité. C’est tout à fait approprié étant donné le thème de ce trimestre, qui aborde la manière dont nous pouvons aider ceux qui sont souvent d’innocentes victimes d’injustice. Deuxièmement, nous devons « aimer la fidélité ». Nous vivons dans un monde qui, parfois, peut être impitoyable. Quels puissants témoins nous ferions si nous aimions la fidélité et si nous montrions cet amour en faisant preuve de miséricorde envers autrui ! Troisièmement, nous devons « marcher modestement avec Dieu ». Si, dans Michée 6.4, le Seigneur a rappelé au peuple que leur délivrance du pays d’Égypte était une raison d’être humbles et fidèles devant lui, à combien plus forte raison cela devrait-il s’appliquer à nous, qui avons été rachetés par le sang de Jésus ! La réalité de la croix, et ce qu’elle a coûté pour nous racheter, devrait toujours nous garder humbles devant notre Dieu.

À méditer

  • Quels autres passages de l’Ancien Testament évoquent notre devoir envers les nécessiteux ?
  • Amos 5, en particulier les versets 21 à 24, a des mots très durs pour les religieux du temps d’Amos, sur le fait que Dieu s’intéresse davantage à la façon dont les autres sont traités qu’aux rituels religieux qu’il a lui-même institués. D’après ce passage, quelle doit être notre priorité ?
  • Comment éviter le danger qui consiste à être tellement absorbé par les besoins matériels des gens qu’on en néglige leurs besoins spirituels ? Comment trouver le juste équilibre dans notre souhait de soulager les moins chanceux d’entre nous ?
VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide3T2016 30<< VERSION PDF
EDS Guide 3T2016 30 VERSION MP3 >>

Les commentaires sont fermés