EDS – Mercredi 6 juillet – S’occuper de la terre

« Le Seigneur prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et le garder. » (Gn 2.15.)
Ce passage nous donne-t-il des principes en termes de soins à apporter à la planète,et si oui, lesquels ?

Avant le péché, Adam et Ève avaient reçu l’intendance de tout ce que Dieu leur avait confié. Ils étaient maîtres des végétaux et des animaux. Mais après le péché, la nature semble s’être rebellée contre eux, de la même manière qu’ils s’étaient rebellés contre Dieu. Les êtres humains commencèrent à se voir impuissants face aux éléments (la météo, l’agriculture, le règne animal).
« Adam avait régné sur les créatures inférieures et, aussi longtemps qu’il était resté fidèle à Dieu, la nature entière avait reconnu son autorité ; mais par sa désobéissance, il perdit cette domination. L’esprit de rébellion, auquel il avait lui-même cédé le premier, se répandait à travers toute la création animale. Ainsi, la vie de l’homme, mais aussi les bêtes, les arbres des forêts, l’herbe des champs, l’air qu’il respirait, tout répétait la triste leçon de la connaissance du mal. » Ellen G. White, Education, p. 30,31.

Aujourd’hui, nous sommes encore frappés par les catastrophes naturelles, et les écosystèmes sont détériorés, en tous cas dans certaines zones. Et au moyen des technologies et de l’industrie, nous déployons des efforts colossaux pour nous protéger. Mais c’est parfois cette même technologie qui nuit à notre planète. L’écologie est une question morale, éthique et théologique, en particulier quand l’exploitation de la terre peut être source de grands malheurs pour autrui. « Les adventistes du Septième jour défendent un style de vie simple et sain, où l’on évite la consommation sans limites, le consumérisme, et la production irresponsable de déchets. Nous appelons au respect de la création, à la sagesse dans l’emploi des ressources mondiales, à la réévaluation de nos besoins, et à la réaffirmation de la dignité de la vie créée. » Dans Official Statement of the Seventh-day Adventist Church on Environment, 1995.

Comment parvenir à un juste équilibre dans notre attitude envers la terre : être de bons intendants de la demeure que nous avons reçue, tout en évitant le danger de faire de la terre et de l’environnement des dieux que nous adorons ?
Quel avertissement Romains 1.25 a-t-il peut-être en réserve pour nous ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide3T2016 14 << VERSION PDF
EDS Guide 3T2016 14 VERSION MP3 >>

Les commentaires sont fermés