• EDS – Dimanche 17 juillet – Vivant en Christ

    La grâce de Dieu qui réveille ceux qui sont morts dans la transgression et le péché est révélée de manière très imagée dans Ézéchiel 37. En vision, le prophète Ézéchiel est transporté par l’Esprit dans une vallée pleine d’ossements morts, desséchés et éparpillés. Ces ossements représentent toute la maison d’Israël. Dieu demande : « Fils d’homme, ces os pourront-ils revivre ? » (Ez 37.3).
    La réponse à cette question se dévoile alors que le prophète prophétise aux ossements.

    Lisez Ézéchiel 37.1-14. Qu’est-ce que Dieu allait faire pour son peuple ?
    Le message délivré aux ossements desséchés a les conséquences suivantes : (1) ils « reprirent vie et se tinrent debout sur leurs jambes : C’était une très grande armée, une armée immense » (Ez 37.10) ; (2) Dieu va établir son peuple sur leur propre terre (Ez 37.14) ; (3) et ils sauront que c’est Dieu qui a accompli cela (Ez 37.14).
    Mais revenir à la vie ne suffit pas. Le peuple de Dieu revient à la vie pour une mission, dans un but précis. Israël devait être une lumière pour les nations.

    Lisez Éphésiens 2.10. Pourquoi devenons-nous vivants, spirituellement recréés en Christ ?
    « Nous n’avons la certitude de notre acceptation par Dieu qu’à travers son Fils bien-aimé ; nos bonnes oeuvres ne sont que la conséquence de l’action de son amour qui pardonne. Elles ne constituent pas un crédit à notre actif ; elles ne nous permettent pas de prétendre accomplir une partie de notre salut. Celui-ci est un don que Dieu accorde au nom du Christ. L’âme troublée peut trouver la paix par le moyen de la foi en Christ, et sa paix sera proportionnée à sa foi et à sa confiance. Personne ne peut présenter ses bonnes oeuvres comme prix de son salut.
    Mais les bonnes oeuvres n’ont-elles vraiment aucune valeur ? Dieu accorde-t-il les mêmes faveurs à celui qui pèche impunément chaque jour et à celui qui, par la foi en Christ, essaie de travailler avec intégrité ? Les Écritures répondent : Nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres que Dieu a préparées afin que nous les pratiquions. Par le moyen de sa grâce imméritée, l’Éternel a prévu et ordonné que nos bonnes oeuvres soient récompensées. Nous sommes acceptés par les seuls mérites du Christ ; nos actions miséricordieuses et charitables sont les fruits de la foi. »[Ellen G. White, Puissance de la grâce, p. 332.]


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide3T2016 25 << VERSION PDF
    EDS Guide 3T2016 18 VERSION MP3 >>