Méditation – Jeudi 9 juin – Une foi qui grandit

Le soir venu, il était encore là, seul. Le bateau était déjà à plusieurs stades de la terre, malmené par les vagues, car le vent était contraire. À la quatrième veille de la nuit, il vint vers eux en marchant sur la mer. […] Pierre lui répondit : Si c’est toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. Viens ! dit-il. Pierre descendit du bateau, marcha sur les eaux et vint vers Jésus. Matthieu 14.23-29

Pierre réussit à marcher sur les eaux ! Quel exploit ! « Regardez-moi tous ! », eut-il probablement envie de dire. C’est alors que les problèmes commencèrent. Le plus audacieux des disciples de Jésus parvint à marcher sur les eaux tant qu’il avait le regard fixé sur Jésus. Puis il commença à penser à lui et à se féliciter de cette prouesse, une attitude caractéristique chez Pierre. Alors, il remarqua soudain que le vent était violent et les vagues élevées, et son exploit se transforma en désastre, très rapidement. Dès qu’il détourna son regard de Jésus, la source de toute puissance, il commença à s’enfoncer dans les vagues. Dans son désespoir, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! ». C’est ce que fit Jésus. Il agit ainsi chaque fois que les disciples vacillèrent et hésitèrent entre la foi et le doute.

Jésus oeuvre en nous de la même façon quand nous avançons en chancelant dans notre parcours spirituel. Il est des jours où je parviens effectivement à « marcher sur les eaux ». Cependant, j’ai aussi parfois le sentiment de couler rapidement. La seule chose qui ne change pas, c’est Jésus, qui est toujours disponible pour nous « sauver » quand nous le lui demandons.

L’épisode de Pierre marchant sur les eaux se déroula après le miracle des pains et des poissons, puis le renvoi de la foule. Jésus se retira pour prier, puis il alla à la rencontre des disciples qui étaient en train de lutter dans la tempête. Alors, Pierre marcha sur les eaux et apprit l’importance de garder le regard fixé sur Jésus.

Cependant, ce récit de la tempête met en lumière une autre vérité, peut-être plus importante encore. Quand Jésus et Pierre entrèrent dans le bateau, la tempête s’apaisa miraculeusement. Alors les disciples « se prosternèrent devant lui et dirent : Tu es vraiment Fils de Dieu ! » (Matthieu 14.33).
C’était la première fois que les disciples attribuaient ce titre à Jésus, mais pas la dernière. À chaque fois qu’ils l’appelèrent ainsi, ce titre prit un sens plus fort, car ils comprenaient mieux l’identité de leur Seigneur.
Leur expérience annonce la nôtre, car nous sommes également appelés à mieux comprendre Jésus chaque jour, lui qui est l’objet de nos louanges et la source de toute puissance.


Tournezlesyeux<< Retrouvez le livre de méditation « Tournez les yeux vers Jésus » ici

Les commentaires sont fermés