Méditation – Jeudi 16 juin – Quel levain ?

Les disciples, en partant pour l’autre rive, avaient oublié de prendre des pains. Jésus leur dit : Veillez à vous garder du levain des Pharisiens et des Sadducéens. Matthieu 16.5,6

Il y a toujours quelqu’un pour oublier quelque chose. Cette fois, personne n’avait pris de pain. Les disciples en étaient vivement contrariés et Jésus le savait. Alors, tant que leurs pensées étaient fixées sur le pain, Jésus leur recommanda de se méfier du levain des Pharisiens et des Sadducéens, faisant référence à leurs idées fausses au sujet de la véritable religion, y compris à leur conception erronée de la mission du Messie. Après tout, tous aspiraient à voir un roi terrestre puissant régner, plutôt qu’un faible serviteur. Comme nous l’avons vu lors du miracle des pains et des poissons, les disciples aussi y pensaient. Cette idée pouvait continuer à envahir leur esprit, tout comme le levain envahit la pâte à pain.

Cependant, cette vision du Messie et de sa mission allait bientôt voler en éclats, Jésus acceptant d’être l’agneau de Dieu. Il devait donc faire en sorte que le véritable levain pénètre l’esprit des disciples, les préparant ainsi pour cet événement et leur mission future. Jésus avait un message pour eux, mais ils ne pensaient qu’à leur estomac. C’est la raison pour laquelle Jésus fit un commentaire particulièrement sévère sur leur aveuglement : « Pourquoi raisonnez-vous, gens de peu de foi, en vous disant que vous n’avez pas de pains ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous ne vous rappelez pas les cinq pains des cinq mille et le nombre de paniers que vous avez emportés, ni les sept pains des quatre mille et le nombre de corbeilles que vous avez emportées ? Comment pouvez-vous ne pas comprendre que ce n’est pas de pains dont je vous parlais ? » (Matthieu 16.8-11). À ce moment précis, les disciples comprirent enfin qu’il voulait parler du levain des faux enseignements
avec lesquels ils avaient grandi et qui les avaient influencés.

Il est important de souligner le fait que Jésus associa les Pharisiens et les Sadducéens. Ils s’opposaient dans la vie religieuse et la vie politique, ayant des idées radicalement différentes. Mais, en Jésus, ils avaient trouvé un ennemi commun qui menaçait leur statu quo. Un ennemi puissant peut inciter des adversaires à faire d’étranges alliances. Leur unité dura jusqu’à la crucifixion.

En méditant aujourd’hui, souvenons-nous de la leçon du levain. En effet, des théories non bibliques peuvent véritablement nous égarer. Par-dessus tout, il est essentiel que nous gardions le regard fixé sur Jésus et sur sa Parole.


Tournezlesyeux<< Retrouvez le livre de méditation « Tournez les yeux vers Jésus » ici

Les commentaires sont fermés