Méditation – 17 juin 2016 – Un temps de crise

Jésus, arrivé dans la région de Césarée de Philippe, se mit à demander à ses disciples : Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? Ils dirent : Pour les uns, Jean le Baptiseur ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie, ou l’un des prophètes. Et pour vous, leur dit-il, qui suis-je ? Simon Pierre répondit : Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. Matthieu 16.13-16

Avec ces versets, nous arrivons à l’un des épisodes les plus importants de la vie de Jésus, et ce, pour différentes raisons. Comme le souligne William Barclay, il se produisit « lors d’une crise dans la vie de Jésus. Quoique ses disciples puissent penser, il savait de façon certaine que la croix l’attendait. Les choses ne pouvaient pas durer très longtemps comme cela. Ses opposants s’apprêtaient à agir. Alors Jésus avait un problème et se posait des questions : avait-il été entendu ? Avait-il réussi à accomplir quelque chose ? Autrement dit, certaines personnes avaient-elles compris qui il était ? ».

La seule façon pour lui de le savoir était de poser la question à ceux qui lui étaient proches, ceux qui allaient bientôt reprendre le flambeau et jouer leur rôle d’apôtres, même s’ils n’en avaient pas encore conscience. La question était de savoir s’ils avaient appris les choses fondamentales qu’ils devaient connaître en tant que disciples, car si ce n’était pas le cas, ils ne pourraient jamais devenir apôtres de Jésus.
Jésus ne se préoccupait pas de ce que les gens pensaient de lui, mais il avait désespérément besoin de connaître l’opinion des disciples. Il était arrivé à un point critique de son ministère.

Alors, il leur posa la question fondamentale qui sous-tend toutes choses : « Pour vous, qui suis-je ? ». Les disciples commencèrent à réfléchir à leur réponse. Avec un grand soulagement, Jésus entendit Pierre déclarer : « Toi, tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. ». Alors, il comprit qu’il n’avait pas échoué. Les yeux de ses disciples s’étaient enfin ouverts.

Néanmoins, même s’ils avaient compris qui était Jésus, ils n’avaient pas la moindre idée de ce que cela signifiait. Par conséquent, Jésus leur recommanda de ne dire à personne qu’il était le Christ (verset 20). C’est une requête qui peut nous sembler étrange, mais elle était nécessaire, car Pierre et les autres disciples n’avaient pas encore compris la mission exacte de Jésus. Ils avaient encore en tête l’idée du roi conquérant. Cela est bien normal, car rien n’indique qu’à l’époque qui précéda celle du christianisme, des Juifs aient développé l’idée d’un Messie souffrant.

Parfois, nous avons suffisamment de connaissances pour pouvoir être dangereux. Il est essentiel que nous adoptions une approche équilibrée avant de prendre la parole.


Tournezlesyeux<< Retrouvez le livre de méditation « Tournez les yeux vers Jésus » ici

Les commentaires sont fermés