EDS – Vendredi 10 juin – Pour aller plus loin

Concernant les évènements décrits dans Matthieu 24, Jésus a également dit : « Amen, je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout cela n’arrive » (v.34). Ce texte a donné lieu à beaucoup de confusion, car, évidemment, tous ces évènements ne se sont pas produits sur une seule génération. Richard Lehmann, qui écrit dans The Handbook of Seventh-Day Adventist Theology, dit que le terme grec traduit par « génération » correspond au mot hébreu dôr, qui est souvent employé pour désigner un groupe ou une catégorie de personnes, comme « une génération indocile et rebelle » (Ps 78.8). Ainsi, Jésus n’a pas employé ce mot pour décrire des temps ou des dates, mais le groupe de gens méchants dont il avait parlé.

« En accord avec cet emploi vétéro-testamentaire, Jésus a dû employer ce terme cette génération en dehors de toute signification temporelle, pour parler d’une catégorie de gens. Cette génération méchante comprenait tous ceux qui partageaient des caractéristiques méchantes (Mt 12.39 ; 16.4 ; Mc 8.38). » [Handbook of Seventh-Day Adventist Theology, Hagerstown : Review and Herald Publishing Association, 2000, p. 904.] 

Autrement dit, le mal demeurera jusqu’à la fin des temps, jusqu’à ce que Jésus revienne.

À méditer
  • En tant qu’adventistes du Septième jour, comment gérons-nous ce qui apparaît comme un retard ? Les générations d’adventistes précédentes ne croyaient-elles pas que Jésus reviendrait de leur vivant ? Et beaucoup parmi nous l’espèrent aussi à leur tour. En même temps, attendre son retour pour une certaine période ne revient-il pas à fixer des dates ? Comment trouver le juste équilibre dans notre manière d’attendre le retour de Jésus ? Comment éviter l’attitude du « méchant serviteur » tout en évitant en même temps celle de ceux qui voient dans chaque gros titre de journal un signe de la fin immédiate ? Quelle devrait être l’attitude de ceux parmi nous qui attendent le retour de Jésus ?

  • Relisez la description que fait Jésus de son retour. En quoi est-elle différente de certaines des conceptions populaires à ce sujet ? Considérant la clarté des textes, pourquoi tant de gens croient-ils à ce qui est tellement opposé à la Bible ? Quels arguments avancent-ils pour défendre leurs opinions, et comment devons-nous répondre ?

  • Comment apprendre à vivre avec le retard ? Quels personnages de la Bible ont dû vivre avec le retard, et que pouvons-nous apprendre d’eux ? Par exemple, Joseph, Abraham et Sarah, Caleb et Josué ? En outre, que nous dit Apocalypse 6.9,10 sur le retard ?


VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2016 79 << VERSION PDF
EDS Guide 2T2016 79 VERSION MP3 >>

Les commentaires sont fermés