EDS – Mercredi 15 juin – Judas vend son âme

Quelle triste histoire que celle de Judas ! S’il était mort avant son dernier trajet vers Jérusalem, il aurait pu faire partie des héros de la foi les plus respectés. On aurait pu donner son nom à des bâtiments d’église. Mais au lieu de cela, son nom est à jamais associé à la trahison et à la perfidie.

Lisez Jean 6.70 et Luc 22.3.

En quoi ces versets nous donnent-ils une explication aux actes de Judas ?

Bien entendu, accuser Satan pour ce que Judas a fait est très bien, mais cela ne répond pas à la question. Qu’y avait-il chez Judas pour qu’il laisse le diable l’entraîner dans une telle trahison ? Après tout, on a aussi dit que Satan voulait prendre Pierre (voir Lc 22.31). Mais la différence, c’est que Judas a refusé de se donner totalement au Seigneur. Il s’est accroché à quelque péché, quelque défaut de caractère qui a permis à Satan d’entrer et de l’amener à faire ce qu’il a fait. À nouveau, l’usage que l’on fait du libre arbitre peut être lourd de conséquences.

Lisez Matthieu 26.47-50 et 27.1-10.

Quelles leçons doit-on retirer de la triste histoire de Judas ?

Dans Matthieu 26.47-50, on voit Judas à la tête d’un détachement de soldats (environ six cents), de chefs des prêtres et d’anciens. Quel formidable moment de gloire pour Judas ! Quand vous avez quelque chose que des gens veulent absolument, vous possédez un pouvoir immense, comme Judas ici. Et cela dure aussi longtemps que vous avez ce qu’ils veulent. Mais s’ils ne s’intéressent à vous qu’à cause de ce que vous avez, alors une fois qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient, ils n’ont plus besoin de vous. En l’espace de quelques heures, Judas va se retrouver seul, et sans rien. Autre leçon importante : Judas a perdu son âme pour quoi ? Trente pièces d’argent ?

On estime aujourd’hui que cette somme correspond à environ un à quatre mois de salaire, selon la pièce dont il est question. Mais même s’il s’agissait de dix ou cent fois cette somme, voyez ce que cela lui a coûté ! En outre, le récit montre qu’il a même perdu cette somme. Il n’en a pas profité. Il l’a jetée aux pieds de ceux qui la lui avaient donnée. Cet exemple fort nous montre combien, au final, tout ce qui détourne de Jésus, tout ce qui nous fait perdre notre âme, n’a pas plus de valeur que n’en a eu cet argent pour Judas. Ce dernier était tout proche de la vie éternelle. Et pourtant, il a choisi de s’en débarrasser pour rien.

VOTRE GUIDE EDS ICI 
EDSGuide2T2016 84 << VERSION PDF
EDS Guide 2T2016 82 VERSION MP3 >>

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :