• EDS – Dimanche 19 juin – Jésus ou Barabbas

    Lisez Matthieu 27.11-26.

    Qu’implique le choix laissé au peuple, et le choix qu’ils ont fait ?

    C’est Barabbas le meurtrier qui était censé être crucifié sur la croix du milieu. Les criminels de chaque côté étaient peut-être ses complices. Barabbas n’était pas un prénom mais un nom de famille. Bar signifie « fils de », de la même manière que Simon bar Jonas signifie « fils de Jonas » ou que Barthélémy signifie « fils de Ptolémée ». Barabbas signifiait « fils d’Abbas », c’est-à-dire « fils du père ». De nombreux
    manuscrits anciens rapportent que le prénom de Barabbas était Yeshoua (Jésus). Yeshoua était un prénom courant à l’époque, et signifie « Yahvé sauve ». Le nom de Barabbas signifiait donc à peu près : « Yahvé sauve, fils du père ». Vous parlez d’une mascarade !

    « Cet homme s’était donné pour le Messie. Il se faisait fort d’établir un ordre de choses nouveau en faisant triompher la justice dans le monde. Trompé par Satan, il prétendait que tout ce qu’il pouvait se procurer par le vol et le brigandage lui appartenait. Il avait fait de grandes choses par le pouvoir de Satan et s’était ainsi donné une suite nombreuse avec laquelle il avait provoqué une sédition contre le gouvernement romain. Sous le couvert de l’enthousiasme religieux, c’était un scélérat endurci qui s’acharnait à commettre des actes de rébellion et de cruauté. Pilate espérait éveiller dans le peuple un sentiment de justice en lui laissant le choix entre cet homme et le Sauveur innocent ; il comptait susciter à Jésus des sympathies, en opposition avec les prêtres et les chefs. » Ellen G. White, Jésus-Christ, p. 736.

    Pilate avait tort. À moins qu’ils ne soient sous la conviction du Saint-Esprit, les gens font inévitablement les mauvais choix spirituels, comme la foule ici. À la fin, nous devons tous choisir entre Christ ou Barabbas, Christ ou le monde déchu corrompu, la vie ou la mort. « Et voici comment on est condamné : la lumière est venue dans le monde, mais les gens ont préféré la nuit à la lumière parce qu’ils font le mal. » (Jn 3.19, PDV.)

    Pourquoi les gens ont-ils tendance à préférer les ténèbres à la lumière ?
    Comment se manifeste cette tendance héritée, chez vous ?

    Qu’est-ce que cela nous indique sur la réalité de notre nature déchue, et plus important encore, sur notre besoin de nous abandonner totalement au Seigneur ?


    VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2016 88 << VERSION PDF
    EDS Guide 2T2016 88 VERSION MP3 >>