Fatigué d′être fatigué ?

Randi Rossman a lutté contre la fatigue pendant plus de 15 ans sans jamais soupçonner sa cause.  » J’était mal, je perdais environ un jour ou deux par semaine, parce que je ne pouvais pas sortir du lit. Alors qu’effectivement lorsque je descendais du lit, mon cerveau était dans le brouillard, » dit Randi Rossman, 40 ans. Même si elle avait expliqué aux médecins ses problèmes de fatigue continuelle, elle dit qu’elle a finalement renoncé parce que beaucoup attribuaient ses symptômes au stress ou lui ont suggéré d’aller chercher conseil ailleurs. « Je vivais avec ça depuis si longtemps, et on m’a dit depuis que si ça fait si longtemps, que c’était soit le stress ou sois que je deviens folle (???), peu de personne savent que je me battais avec ça », explique-t-elle.

Au moment de sa fatigue aigue, lorsqu’elle avait une trentaine d’années, Randi avait tout, mais elle avait renoncé à combattre sa fatigue. Le changement est survenu il y a plusieurs années quand elle a été examinée pour des allergies alimentaires et a découvert qu’elle est allergique au gluten, une substance trouvée dans le blé, l’avoine, l’orge et le seigle. Après avoir éliminé ces aliments de son régime alimentaire, la fatigue persistante disparu.

Peut-être n’avez-vous jamais souffert de fatigue aussi grave que Randi, nous avons tous connu le coup de pompe en milieu de matinée ou en milieu d’après-midi ou dans la semaine lorsque nous ne nous sentons complètement reposés. La fatigue est si répandue chez les femmes que plus d’un quart considére la « fatigue persistante » comme leur problème de santé N°1 dans une étude récente. 80% l’inclus dans leurs 10 problèmes de santé.

Pourtant, la fatigue est parfois mal comprise. Elle provient souvent non seulement d’un manque de sommeil, bien que la privation de sommeil joue un rôle majeur, mais à partir d’une multitude de facteurs physiques et émotionnels. Bien que la fatigue persistante puisse être un symptôme de la maladie, le Dr Mark Moskowitz dit que la cause la plus probable est lié au mode de vie.

« Le nombre de fois que vous trouverez des causes telles que l’anémie, les maladies de la thyroïde, ou la dépression est relativement inhabituel », explique Moskowitz, chef de la médecine interne générale à l’école de médecine de l’Université de Boston. « Pour la plupart des femmes, il y a d’autres facteurs qui jouent un rôle, y compris le stress, le manque de sommeil, et la jonglerie avec beaucoup de choses à la fois. »

De toute évidence, un calendrier surchargé où vous avez peu de sommeil, vous épuisera. Mais il peut y avoir d’autres facteurs, tout aussi bien cachés au travail. Même si vous ne pouvez pas abandonner votre emploi ou faire appel à une aide-ménagère, vous pouvez lutter contre la fatigue en examinant votre vie pour ces causes communes :

Vérifiez votre assiette

D’expérience, le cas Randi Rossman n’est pas rare ; les allergies alimentaires peuvent jouer un rôle plus important dans l’apparition de la fatigue quand la plupart des gens s’en rendent compte, explique le Dr Ronald Hoffman, auteur de « Tout le temps fatigué : Comment retrouver votre énergie perdue ? » (Titre du livre édité par : Poseidon Press, 1993). « Les allergies alimentaires et les intolérances sont extraordinairement omniprésente », dit Hoffman. Alors que la plupart d’entre nous ne souffrent pas d’allergies évidentes, « il y a beaucoup de personnes qui sont allergiques aux aliments courants tels que les produits dérivés du blé et les produits laitiers », dit-il. « En éliminant ces aliments, ils se sentent allégés jusqu’à se sentir moins lents, et moins léthargiques. »

Pourquoi ?

Les réactions alimentaires provoquent la libération d’histamine dans la circulation sanguine. Alors que l’histamine produit des réactions allergiques « typiques » comme des éternuements et des démangeaisons ou des yeux brûlants, il peut aussi causer des changements d’humeur et de la fatigue. Les gens qui sont sensibles à certains aliments peuvent également éprouver un effet presque d’opiacés qui provoque aussi la fatigue, ajoute Hoffman. Si vous pensez que vous pouvez être sensible à certains aliments, éliminez-les de votre alimentation, puis les réintroduire sur une courte période de temps. Bien que vous puissiez vous sentir irritable les deux premiers jours sans elle, vous remarquerez une différence dans votre niveau d’énergie au quatrième jour si une sensibilité alimentaire est une partie du problème.

Contrôlez, examinez, évaluez votre bureau

Épuisé après une journée de travail ? Ce n’est peut-être pas votre travail, mais à votre bureau que vous vous fatiguez. Alors que nous pouvons contrôler notre milieu de vie à la maison, au travail, nous pouvons être exposés à une multitude de substances dans l’air qui peuvent causer la fatigue. Par exemple, des millions d’entre nous sont allergiques aux moisissures, aux acariens et aux pollens, et peuvent ressentir de la fatigue, un malaise et la dépression en raison de notre exposition à eux, tout en ignorant la cause, dit le Dr Hoffman.

Les soi-disant syndromes des bâtiments malsains n’est pas un mythe. Dans un bâtiment « malades », les concentrations de produits chimiques potentiellement nocifs peuvent être plusieurs fois supérieure à la normale, parce que l’air est continuellement recyclé. Les conduits de ventilation de bureau enlacées avec de la poussière non-ramonée, (et pour diverses raisons), ils ne peuvent pas être nettoyées souvent et d’autres produits chimiques dans l’air et dans la moquette, les machines de bureau et les climatiseurs contribuent également au problème. Si votre fatigue s’aggrave au bureau, parlez-en à votre superviseur sur l’adéquation de la ventilation dans votre immeuble ou consultez un allergologue pour dépister les allergies non diagnostiquées et il explorera vos options de traitement.

Faîtes de l′exercice régulièrement.

Plus de 701% des personnes interrogées l’an dernier disent qu’ils sont trop fatigués pour faire de l’exercice. Pourtant, en faisant de l’exercice, cela réduit le stress et l’anxiété (à son tour la fatigue décroit) et c’est une énergie réparatrice efficace. « L’exercice est un grand soulagement du stress », dit le physiologiste de l’exercice Cyndi Ford de l’Institut Cooper Aerobics Research. « Même une activité modérée à peu vigoureuse suffira. Vous pouvez commencer avec une activité modérée de 12 à 15 minutes de marche et de progresser jusqu’à 30 minutes par jour, vous augmenterez en force et en endurance. « 

L’exercice d’aérobie augmente la circulation du sang vers le cerveau, ce qui vous fait vous sentir plus alerte et des études suggèrent que l’exercice régulier peut également améliorer la qualité du sommeil, ainsi il vous sera plus facile de vous endormir.

Vérifiez votre armoire à pharmacie.

Les médicaments peuvent également être coupable. « L’essentiel est que de nombreux médicaments peuvent avoir la fatigue comme un effet secondaire », dit le Dr Moskowitz, qui a récemment traité une femme qui se plaignait du manque d’énergie. On lui avait récemment prescrit un nouveau médicament pour la pression artérielle, et quand son ordonnance a été modifiée, ses niveaux d’énergie sont revenu à la normale.

Ne comptez pas sur l’étiquette de la boite pour vous indiquer si votre fatigue est, en fait, liée au médicament. Si la fatigue n’est pas un effet secondaire relativement courant, il peut ne pas être répertorié. Si vous êtes plus fatigué depuis que vous l’utilisez ou qu’il s’agisse d’un médicament en vente libre, parlez-en à votre médecin ou d’un pharmacien au sujet d’un substitut approprié.

Gagnez vos vitamines.

Si vous survivez « grâce » la restauration rapide, vous devriez peut-être améliorer votre alimentation. « Il y a des éléments nutritifs à la fatigue », dit Hoffman, comme la dénutrition vis-à-vis des nutriments spécifiques qui ont un impact sur l’énergie, principalement LES VITAMINES B ET LE FER. »

Le manque de ces nutriments suivants peut contribuer à la fatigue :

  • Le fer, qui fournit de l’oxygène aux muscles qui travaillent ;
  • Les vitamines B2, B6 et B12, qui tous aident à décomposer les glucides, protéines et matières grasses dans le processus métabolique pour libérer l’énergie ;
  • La vitamine E, qui supporte un système cardiovasculaire sain et est un puissant antioxydant ;
  • Le magnésium, qui aide votre corps à convertir les aliments en énergie ; et
  • Le zinc, ce qui contribue à la croissance et à la réparation des cellules, notamment les cellules musculaires.

Une alimentation saine et équilibrée devrait vous fournir les quantités nécessaires de ces nutriments vitaux, mais envisager de prendre de multiple vitamine pour vous assurer que votre corps reçoit ce dont il a besoin.

Alimentez votre corps.

Même si vous faites des choix alimentaires sains, peut-être ne mangez-vous pas suffisamment. « Je dirais que la deuxième raison principale de la fatigue chez les femmes est sous-consommation de calories, ce qui crée une famine auto-imposé », explique Kristine Clark, Ph.D., directeur de la nutrition sportive à l’Université d’Etat de Pennsylvanie. Les diète fréquentes peuvent être particulièrement sujettes à la fatigue parce que leurs corps ne disposent pas de suffisamment de carburant pour faire fonctionner avec une efficacité maximale.

La moyenne d’une femme de 65 Kg devrait manger environ 1500 à 1700 calories par jour, dit Clark ; pour les sportives régulières, environ 1.800 à 2.000. Consommer beaucoup moins et vous vous sentirez fatigué et de mauvaise humeur. Si vous voulez perdre du poids, limitez-vous à la perte de 500g à 1Kg par semaine et augmenter votre exercice.

Vous songez à stimuler votre énergie avec une barre de chocolat ? Pensez différemment ! « Le sucre a un effet paradoxal sur le corps », dit Hoffman. « C’est un aliment énergétique et il est bon pour l’énergie rapide, mais le revers de la médaille, C’est qu’il y a une baisse correspondante à l’énergie absorbée par la suite. »

Faîtes une mini-pause.

OK, vous ne pouvez pas tout laisser tomber pour un repos utile. Mais vous pouvez prendre des pauses pendant la journée qui va booster votre énergie physique, mentale et. « J’ai parfois besoin de temps pour me vider la tête et me concentrer », admet Kimberly Wright résidente en Floride, qui a deux enfants de moins de 4 ans. « Je pense que parfois c’est plus de la fatigue mentale que de la fatigue physique, car en tant que mère, je trouve que ce n’est pas juste les exigences physiques de l’enfant, mais les exigences émotionnelles constantes. Voilà ce qui est fatigant ».

Développez votre propre liste de tâches à accomplir. Retirez-vous dans une chambre au calme et écouter de la musique relaxante, brûler une bougie d’aromathérapie, ou concentrez-vous sur votre respiration en inspirant et en expirant lentement et profondément pendant quelques minutes. Lorsque vous êtes harcelé, seul, même cinq minutes peuvent transformer la suite de votre journée.

Si la fatigue est devenue votre compagnon constant, jetez un œil plus près de votre vie. Avez-vous essayé de perdre du poids ? Avez-vous pris des responsabilités supplémentaires au travail ? Faîtes-vous face au stress d’une maladie ou à un décès dans la famille ? Savoir pourquoi vous souffrez de fatigue est la première étape dans la lutte contre elle.

Mais si vous n’êtes pas en mesure d’en identifier la cause ou que rien ne vous semble vous aider, parler à votre médecin. La vie est trop courte et trop précieuse pour la gaspiller à être fatigué !

Publié par: administrateur // Les plus récentes Articles , santé et maladies physiques // Allergies , Fatigue , Fatigue // 12 janvier 2010 - - See more at: http://www.vibrantlife.com/?p=140#sthash.FMgP7T7v.dpuf

COLLECTION SANTÉ

3 guides de santé consacrés à la prévention et à la guérison du stress, de l’anxiété, de la dépression et des maux de tête.

 

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :