• EN DEVENANT ADVENTISTE

    25441156181_67e2ce9702_bPar Chris Noble

    Je fus présenté à l’église adventiste du septième jour à l’âge de 27 ans. Auparavant, je vivais littéralement une vie de sexe, de drogue et de Rock n ‘Roll. Vous en parlez, je l’ai fait ! En fait, à un moment j’étais dans une relation adultère avec une femme mariée qui venait assister au culte dans une église adventiste. Un jour de sabbat après l’église, je pris une copie de « The Great Controversy » ou « Le Grand Espoir ». Jusqu’à maintenant, je n’avais jamais entendu parler d’Ellen White et je n’en savais pas plus au sujet de la Bible.

    Comme un enfant, je détestais l’école. Le livre le plus profond que j’avais lu était un roman de science-fiction et la seule raison pour avoir obtenu mon diplôme d’études secondaires était parce que mes parents suppliaient mon professeur de mathématiques de me donner un D. Donc, pour lire un livre aussi profond que la grande controverse, c’était un vrai défi pour moi.

    DES DROGUES INCONSCIENTES, À LA VIE CONSCIENTE

    Mais quand je l’ai lu, je fus étonné. Je veux dire, j’étais stupéfait ! Je ne pouvais pas croire ce que je lisais. Mon esprit a été troublé. Je me suis retrouvé allant à la bibliothèque pour lire des livres d’histoire et d’aller vérifier les faits de ce livre « Le Grand Espoir ». Chaque page me donné de nouvelles idées et de nouvelles pensées qui dynamisé mon esprit. Je n’arrivais pas à poser ce livre. Puis j’ai ouvert la Bible pour la première fois de ma vie. Tout à coup, je faisais des conversations qui étaient animées. Je me souviens avec un gars du travail, nous discutions des exigences contraignantes des Dix Commandements. Quelques mois auparavant, je ne l’avais jamais entendu parler des Dix Commandements !

    Bien sûr, ma vie a commencé à changer. La femme mariée que je voyais rompu la relation et moi, de mon côté, je passé de moins en moins de temps à traîner avec ma consommation d’alcool et mes copains drogués. Quand j’ai découvert le salut en Jésus, je me suis senti poussé par le Saint-Esprit dans mon cœur à m’intéresser aux choses spirituelles et je désirais quelque chose de mieux que les interminables parties guets et de drogues. Je savais que si le salut était réel, il allait être trouvé dans l’église du reste de Dieu. J’étais allé à l’église de temps en temps, enfin, c’est surtout ma mère qui m’emmené là-bas. Fait intéressant, j’avais même accompli deux années de catéchisme, mais c’était seulement parce que la fille avec qui je couchais était catholique. Mais maintenant, j’ai changeais et je désirais la compagnie de ceux qui avaient donné leur cœur et leur vie à Jésus.

    Je continuais assister au culte à l’église adventiste. Un gars, pas beaucoup plus âgé que moi, a commencé à me servir de mentor. Il m’a appris à étudier la Bible et la façon d’enseigner les vérités bibliques aux autres. À 28 ans, j’ai donné mon cœur à Jésus et j’ai été baptisé. Ce fut quand la vie a commencé à devenir difficile. Avant, j’allais trainer le long des rues, avec tout ce que mes copains faisaient. À ce moment-là, je n’avais pas des principes directeurs, je n’avais aucune boussole morale. À ce moment-là, je ne me tenais à rien, je me voilais la face pour m’adapter à la situation dans laquelle je me trouvais.

    Mais maintenant, j’avais une base solide, un rocher pour me tenir dessus. J’avais des principes directeurs et je ne voulais plus faire de compromis avec mes principes, pour les situations auxquelles je faisais face. Satan le savait et j’ai commencé à faire face à des difficultés inouïes quand je vivais comme la majorité des gens dans le monde. Un jour, mon patron m’a dit que je serais obligé de faire des heures supplémentaires le samedi suivant. Je lui ai expliqué que je ne travaillerais pas le jour du sabbat, puis il m’a offert de travailler ce dimanche. Il m’a dit que si je ne venais pas au travail le samedi, je serais viré. Avec l’amour de Jésus sur mes lèvres et la conviction du Saint-Esprit dans mon cœur, je refusai poliment et j’étais résigné. Le délégué syndical qui me représentait était dans la crainte. Il a demandé pour avoir un moment seul avec moi et a demandé pourquoi je faisais une chose pareille ? J’ai lui patiemment expliqué ce qu’était pour moi le salut en Jésus et l’obéissance à la loi. Je ne sais pas quelle était sa réponse à l’Esprit Saint. Je ne peux qu’espérer que mon témoignage a été une influence dans sa décision pour Dieu.

    Ce jour-là, je renonçai à tout pour la vérité. J’ai perdu mon travail, ma maison, ma famille et mes amis. Quand mes parents l’ont découvert, ils étaient très en colère. Ils me parlaient à peine, même au téléphone, après cela. Malheureusement, ma sœur ne m’a parlé que des années plus tard. Les gens que je connaissais depuis l’école primaire et d’autres avec lesquels j’avais travaillé pendant des années, ont disparu en une nuit. En un week-end, j’avais laissé derrière moi tout ce qui m’était familier.

    DE 75.000 $ PAR AN À UNE SIMPLE CHAMBRE ET UN LIT EMPRUNTÉ !

    Par la grâce de Dieu, je ne suis pas découragé parce que je savais que le sacrifice que j’avais fait pour la vérité N’était rien comparé au sacrifice que Jésus avait fait pour moi. Mon mentor m’a invité à vivre avec lui et sa famille et je passais mes journées en travaillant dans ferme et j’avais une chambre et une pension. Avant, j’avais un job où je gagnais $ 75,000 l’année et une maison de trois chambres. Maintenant j’ai une petite chambre avec un lit emprunté. Croyez-le ou non, je suis satisfait ! Je passais toute la journée à planter des tomates et du maïs et toute la nuit à lire la Parole de Dieu. Mon mentor m’a appris à enseigner à l’école du sabbat et comment me nourrir mon amour pour la vérité. J’ai rencontré ma femme à cette époque et je me suis vite rendu compte de ce qu’est le véritable amour.

    Après notre mariage, nous sommes allés à Uchee Pines, en Alabama. On m’a donné la tâche de gérer le restaurant « Country Life » à côté du fleuve à Columbus, dans l’état de Géorgie. Ça m’a permis d’être en contact avec des gens de tous les horizons de la vie. Je me suis retrouvé en donnant le message des trois anges à de nombreuses personnes, allant des cadres d’entreprise aux sans-abris. Beaucoup de gens de tous les horizons de la vie sont venus passer la porte de ce restaurant et ont tous entendu la vérité du salut en Jésus et l’obéissance à la loi. J’étais si heureux d’être utilisé par Dieu pour dire la vérité en temps voulu à toutes et tous ceux qui voulait l’entendre.

    LA PAROLE DE DIEU EST UN FILET TOUJOURS EN ACTION DANS MA VIE

    Finalement, Dieu nous a déplacé du restaurant « Country Life » et nous sommes allés à différents endroits à différents moments. Au fil des années, j’ai eu des hauts et des bas comme beaucoup d’autres. Mais en dépit de tout ce que la vie pourrait me jeter, par le péché et le repentir, le flux et le reflux de la vie, par la grâce de Dieu, j’ai tenue fermement à l’ancre accroché par-delà le voile. Je n’ai jamais eu des doutes sur mon salut en Jésus. Même pendant les moments où je me demandais où était Dieu, ma foi dans la vérité est restée forte. Le message unique de l’église adventiste du septième jour est un fil constant qui traverse ma vie.

    Malheureusement, comme je regarde notre monde autour, je vois que la vérité de Dieu est menacée. Par petits morceaux, les mensonges de Satan supplantent la vérité de Jésus. Même notre devoir précieux, quand l’église du reste de Dieu, est poussé de côté par ceux qui voudraient nous suivre après être sorti du monde et de ses agissements. Au lieu d’être invités à donner le message du troisième ange, nous sommes bercés par un message de paix et de sécurité. Dieu a réveillé l’église adventiste du septième jour à un moment précis et dans un but précis. Nous avons une portée de travail très ciblée à faire dans les derniers jours.

    Cependant, le message des trois anges est impopulaire et inconfortable
    pour ceux qui l′entendent, ainsi que pour ceux qui en parlent.

    Mais il est l′avertissement de Dieu à un monde perdu et mourant
    et il est de notre privilège et notre fardeau à porter à ceux que Jésus est venu sauver.

    Dieu nous a dit que nous devons parler et avertir le méchant à changer ses habitudes ou nous serons tenus responsables de leur sang.
    Combien allons-nous condamner à la mort éternelle parce que nous avons refusé d’en parler ?
    Quelle excuse sera suffisante lorsqu’on nous demandera pourquoi n’avons-nous pas prévenus les perdus du jugement à venir ?
    Il y a des fidèles innombrables, des chrétiens engagés qui sont perdus dans les tromperies de ce monde. Inconsciemment, ils ont mis leur salut éternel en péril en suivant les voies de celui-ci. Dieu a mis le fardeau sur tous les adventistes du septième jour, comme « ceux qui gardent les commandements de Dieu et garde le témoignage de Jésus » pour appeler les fidèles de Dieu à sortir de Babylone avant qu’il ne soit trop tard (NIV, Apocalypse 12 :17).

    NOTRE APPEL À AIDER LES AUTRES À CHOISIR LA BONNE VOIE

    Notre objectif est de faire en sorte que d’autres ne se sentent pas à l’aise sur la route de la perdition, mais de les détourner de la voie de la destruction et de les mettre sur le chemin de la vie. Frères et sœurs, nous avons dormi trop longtemps. Voici l’époux se rapproche ! Nous devons nous réveiller de notre sommeil et tenir nos lampes prêtes. L’ennemi est à la porte et dans la force de Celui qui a vaincu la mort, nous devons avertir tous ceux qui veulent écouter l’avertissement. Ezéchiel 33 : 7 dit : « Et toi, fils d’homme, je t’établis comme sentinelle sur la maison d’Israël. Tu écouteras la parole qui sort de ma bouche et tu les avertiras de ma part. » On nous donne la charge de l’appel de la perdition à la repentance et de la rédemption. Amis, c’est un lourd fardeau et difficile à supporter. Mais si nous refusons notre devoir, si nous refusons de donner à la trompette un certain son, le sang de la perdition sera obligatoire pour nous.

    Comme le berger part à la recherche de ses brebis perdues, nous devons chercher et sauver les perdus, quel que soit le coût pour nous. Quand le père du mensonge nous tente, allons-nous restituer les illusions du monde ? Ou allons-nous nous en tenir au témoignage de Jésus ? Est-ce que nous proclamons d’une voix forte à ceux qui sont perdu à Babylone, « Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin de ne point participer à ses péchés et de ne pas recevoir (votre part) de ses plaies. » (LSG, Ap 18 : 4).

    Source de l'article : http://advindicate.com/articles/2016/4/20/on-becoming-advenist

    LE GRAND ESPOIR

    Par cette édition spéciale, près de 20 millions de chrétiens adventistes souhaitent partager leur espoir en cette période de grande incertitude. Cet espoir est fondé sur la foi en un Dieu plein d’amour qui s’apprête à mettre un terme définitif aux misères à travers le monde que nous connaissons grâce au retour de Jésus.

  • EDS – Mercredi 18 mai – Un encouragement venu du ciel

    EDSGuide2T2016_Page_56

    COMMANDEZ VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDSGuide2T2016 56 << VERSION PDF
    EDS Guide 2T2016 56 VERSION MP3 >>
  • Méditation – 18 mai 2016 – La solution à la peur

    tournez-les-yeux-vers-jesus-interieur-16x24_Page_148

    Tournezlesyeux<< Commandez le livre « Tournez les yeux vers Jésus » ici