Quel sera notre héritage ?

 

Nous espérons tous laisser un héritage durable. Cependant, souvent nos journées deviennent vraiment saturées par nos occupations, autant que nous le pouvons, nous essayons d’accomplir dans nos journées tout ce qui est possible. En conséquence, qu’adviendra-t-il alors de notre héritage ?

J. N. Andrews, un pionnier adventiste, était un homme incroyablement occupé, mais il a laissé un héritage incroyable. C’est en grande partie dû à son livre “History of the Sabbath and First Day of the Week” (« L’Histoire du jour du sabbat et du premier jour de la semaine. ») J. N. Andrews dormait sur un lit, dans son bureau, lors de l’écriture de ce livre, il a eu du mal à trouver un endroit tranquille pour prier pendant la journée.

M.S. Boyd, un observateur de première main, raconte l’histoire :

« J. N.  Andrews a déclaré qu’il devait trouver un endroit où il pourrait prier avec l’aide divine et avec une pensée claire. Il a cherché à partout dans le bâtiment, et il n’a pu trouver aucune place pour sa retraite sauf dans un grenier, où étaient stockés d’anciens périodiques. C’est là qu’il a converti cet endroit pour en faire son sanctuaire, et l’accès permettant de rejoindre cette salle de rédaction est semblable à une échelle verticale qui nous conduit à cet endroit faiblement éclairé, mal aérés, où il y passait des heures à plaider pour présenter correctement les vérités qui ont éclairé le monde en ce qui concerne l’histoire du Sabbat. » (Boyd M.S., “The First Italian Tract” Review and Herald, 18 September 1924, p. 61).

Un formidable exemple de d’optimisation du temps passé dans la prière ! Nous serions surpris de l’impact éternelle du travail de J. N. Andrew ? Ellen White affirme clairement :  » Seul le travail accompli avec beaucoup de prière, et sanctifié par le mérite du Christ, prouvera son efficacité à la fin. » (The Desire of Ages, p. 362).

Maintenant, pour être honnête, quand nos journées deviennent bien remplies, quand nous retournons au travail, quand nous nous demandons comment allons-nous accomplir tout ce que nous devons faire, combien de fois ne prenons-nous pas le temps pendant la journée pour prier ?
Quand nous savons qu’une réunion de comité ou un conseil va être désespérément long, la dernière chose que beaucoup de nous veulent entendre est : « Nous allons passer quelque temps pour prier ensemble. » Mais l’écriture est claire, « La prière agissante du juste a une grande efficacité. » (Jacques 5 :16).

De toute évidence, nous devons changer nos priorités !

Source : Par Zac PAGE - 25 mars 2016 - http://100daysofprayer.org/author/melodymason/

Les commentaires sont fermés