Et après la COP21 ? …

Nous sommes au lendemain de la COP 21 et de la décision unanime des 195 états de maintenir d’ici 2100 la température en dessous de deux degrés.

Bien sûr, d’un premier abord, on ne peut que se réjouir de voir une solidarité internationale se mettre en place pour tenter tous ensemble de maintenir le réchauffement climatique, connaissant ce que cela entraîne au niveau de ses impacts désastreux.

C’est un combat pour le bien commun qu’est notre planète, notre maison commune.

Ne pas se sentir concerné par sa destruction serait révélateur de notre ignorance des lois de la vie et de l’état de notre conscience et de notre coeur. Toutefois, en tant que chrétiens voyant les signes prophétiques se confirmer (au niveau religieux, politique, écologique, social et économique) et le retour de Jésus-Christ se rapprocher de plus en plus, que penser de tout ça et comment nous positionner ?

C’est justement ce que l’ouvrage collectif « Jardinier du Père » vous propose comme réflexion et pistes d’action.

Dieu nous a donné la mission de «garder et cultiver le jardin».

Un jardinier prend soin d’un espace de vie et le fait fructifier. Dieu nous appelle à être les jardiniers de sa création, dans l’optique d’une gestion chrétienne de la vie et collaborer à son oeuvre. Établi comme jardinier du Père, chacun a reçu la responsabilité de prendre soin du jardin communautaire, qu’est la planète, et de son jardin personnel intérieur, à la lumière de l’Esprit. C’est pourquoi cet ouvrage propose une réflexion de l’écologie de la planète à l’écologie de notre être.

L’écologie nous apprend quelque chose d’essentiel sur la vie :

il existe une recherche constante d’équilibre et d’harmonie au sein du vivant. Ce fait s’applique à notre être dans ses différentes dimensions (corps, âme, esprit) et sa prise en compte peut devenir un moyen de se préparer à rencontrer notre Seigneur en suivant cet itinéraire de croissance personnel, existentiel et spirituel.

Nous avons à témoigner de notre adoration et de notre amour du Créateur…

…en participant à la protection de sa création par notre comportement écologique et humain au quotidien. Proclamer que nous adorons le Créateur et laisser sa création être détruite serait complètement incohérent et affaiblirait la pertinence de notre message et de notre témoignage.

En complément de cette position, nous avons à éveiller les consciences que nous sommes au sein d’un grand conflit spirituel, que la cause à la base des problèmes de l’humanité est l’état de rupture avec Dieu et que chacun, dans son cœur, a besoin d’une réconciliation avec lui par Jésus-Christ, sachant que nous sommes dans les temps de la fin.

Alors que l’humanité cherche une solution par-elle-même à ses problèmes, tournons le regard vers la Parole de Dieu qui nous annonce une réponse divine tout en restant acteur des problèmes de ce monde qui nous concerne également, sachant qu’à un moment donné de l’histoire, nous devrons fortement nous démarquer des choix humains dictés par une autre vision du monde et suivre la voie de Dieu

Cyril Bouvet, Initiateur et coordinateur de l’ouvrage collectif « Jardinier du Père »

LE LIVRE « JARDINIER DU PÈRE » DISPONIBLE ICI 


Les commentaires sont fermés