Des aliments pour lutter contre le cancer

91888189_e73312a690_oSi vous voulez remplir votre panier avec des aliments qui vous aideront à prévenir du cancer, commencez avec ces puissants aliments :

Les Fruits & Légumes colorés

Selon le récent rapport du Fonds mondial de recherche sur le cancer, les fruits et légumes sont particulièrement protecteur contre le cancer du poumon, de la bouche, de l’œsophage et de l’estomac. Une étude suédoise, par exemple, a rapporté que trois portions ou plus par semaine de légumes verts à feuilles réduit significativement le risque de cancer de l’estomac.

Chou, chou-fleur, choux de Bruxelles et le brocoli tous aident à protéger contre le cancer du côlon et d’autres cancers. (Fait intéressant, les pousses de brocoli contiennent plus de 10 fois plus de sulforaphane, une substance de protection contre le cancer, comme le brocoli mature en contient.) En outre, une plus grande consommation de légumes verts a démontré une réduction significative du risque de cancer du sein et du cancer de la peau.

Les fruits riches en pigment rouge lycopène (tomates, la pastèque, la goyave, la papaye) sont signalés comme bon protecteurs contre le cancer de la prostate. Les grenades offrent aussi une protection contre le cancer de la prostate, et les myrtilles se sont avérés supprimer le cancer du côlon.

Les pigments d’anthocyanine rouges, bleus et violets présents dans les mûres, les fraises, les framboises, les myrtilles, prunes, cerises, raisins rouges, et les canneberges protègent contre le cancer. Plus la couleur du fruit est intense, plus la protection contre le développement du cancer du côlon est efficace.

Les carottes et le céleri contiennent des composés qui ont des propriétés anti-inflammatoires, antibiotiques, et anticoagulants. En outre, le falcarinol, isolé à partir de carottes a été observée pour retarder la croissance des tumeurs du côlon.

Le Quercétine, un bioflavonoïde majeur dans les pommes, les oignons, les raisins rouges, et les légumes verts, affiche des propriétés anticancéreuses uniques et a une forte propriété antioxydante et anti-inflammatoire.

Grains entiers et légumineuses

Une forte consommation de céréales complètes fournit une protection substantielle contre divers cancers, tandis que l’utilisation régulière de légumineuses fournit une mesure de protection pour l’estomac et la prostate. Il existe un réseau de céréales complètes saines, y compris le blé entier, riz brun, le quinoa, l’avoine, le lin, le boulgour, et l’épeautre. Les légumineuses en offrent également une grande variété, des haricots noirs aux pois chiches, des haricots blancs aux haricots verts.

Le soja

Des études ont été menées en Asie sur la forte consommation de soja, ces études ont montré une corrélation significative entre l’augmentation de l’apport alimentaire de soja et une diminution du risque de cancer du sein. En chine, parmi les survivantes du cancer du sein qui ont été suivis pendant quatre ans, la consommation alimentaire de soja était significativement associée à une diminution du risque de mortalité et de récidive.

Ail et oignon

Différentes études démontrent que l’ail peut réduire le risque de cancer de l’estomac, de la prostate et du cancer du côlon. Le risque de cancer de la prostate, par exemple, était de 44 % inférieur à ceux qui utilisent l’ail plus d’une fois par semaine. En Chine, les personnes ayant la plus forte consommation d’ail, d’oignons et aussi de poireaux avaient un risque de cancer de l’estomac qui était de 40 % de moins que les personnes ayant la plus faible consommation de ces aliments. Dans le magazine « Iowa Woman’s Health Study » la plus forte consommation d’ail a été associée à une réduction de 32 % du risque de cancer du côlon.

La propriété anti-tumorale de l’ail est en grande partie dû à sa teneur variée en sulfures organiques. L’inhibition de la croissance tumorale par l’ail semble être efficace que si la taille de la tumeur est faible. Plus de recherches sont nécessaires pour réellement déterminer la quantité d’ail nécessaire pour réduire au minimum le risque de cancer.

Des études en Grèce ont montré qu’une forte consommation d’oignons, d’ail et d’autres herbes allium est une bonne protection contre le cancer de l’estomac. Une étude néerlandaise a également révélé que le cancer de l’estomac pour ceux qui consomment au moins un demi-oignon par jour était d’environ 50 % inférieur à celui des personnes ne consommant pas d’oignons.

Le curcuma & le gimgembre

Le curcuma fournit une couleur jaune riche lorsqu’il est ajouté à des aliments tels que les plats de riz et de tofu, et peut également être utilisé pour parfumer les soupes. La couleur jaune-orange de curcuma est causé par la curcumine, un pigment brillant qui est un antioxydant plus puissant que la vitamine E. La curcumine a la capacité d’inhiber la croissance de certains cancers, tels que celui de l’estomac, du sein, du côlon, du poumon et les cancers cutanés.

Les racines séchées de gingembre contiennent un ensemble d’antioxydants riche qui possèdent propriétés importantes d’anti-inflammatoire qui peuvent également inhiber divers cancers. Le gingembre contient également la curcumine, qui aide à l’élimination des substances qui causent le cancer dans le corps.

Le gingembre peut être utilisé dans différentes recettes, y compris dans les salades de fruits, jus, muffins, ou d’autres produits de boulangerie.

Le lin

De plus en plus de la farine de graines de lin est utilisé dans les pains, les céréales et les produits de boulangerie non seulement pour fournir une saveur agréable de noisette, mais aussi pour augmenter les avantages nutritionnels. Une cuillère à café ou deux de farine de lin peut même être saupoudré sur vos céréales au petit déjeuner.

Les études animales ont montré que les graines de lin dans l’alimentation peuvent réduire l’incidence des tumeurs du sein de 40 % et peut réduire la taille des tumeurs de cancers induits chimiquement d’environ 50 %.

La famille des persils

La famille des persils, y compris la coriandre, le persil, le fenouil, le carvi et l’aneth sont une bonne source de propriétés de cancer préventive.

Besoin d’idées sur la façon d’intégrer la famille des persils dans vos recettes ? La coriandre est excellente si on l’ajoute à une salade de tomates et de laitue, tandis que les graines de cumin moulu est en grand quantité dans le savoureux houmous. Un brin de persil ajoute de la couleur et de la saveur à chaque plat de soupe ou de légumes. Le fenouil trouve la saveur dans un plat de légumes cuits ou dans les soupes, tandis que l’aneth parfume avec succès les concombres et les salades de pommes de terre. Les graines de carvi peuvent être utilisés pour parfumer pains, produits de boulangerie, et les compotes de fruits ; les graines de coriandre sont utilisées dans les poudres de curry et les cornichons.

La menthe

Les composés responsables de la saveur des bonbons à la menthe (basilic, origan, thym, romarin, sauge, menthe verte) sont les terpénoïdes, qui combat aussi la croissance des tumeurs et diminuent le nombre de tumeurs produites.

Le gingembre

Dans une vaste étude qui a eu lieu en Corée, a prouvé que la consommation régulière de ginseng asiatique, diminué les causes du cancer.

  1. Le premier groupe qui avait utilisé quotidiennement le ginseng pendant un an, avait diminué le risque d’avoir le cancer de 36 % contrairement à ceux qui n’en consomme pas.
  2. Le second groupe qui avait utilisé quotidiennement le ginseng pendant 5 ans ou plus, avait diminué le risque d’avoir le cancer de 69 % que les non consommateur de gingembre.
  3. Un troisième groupe qui avait utilisé le même ginseng moins de 50 fois dans leur vie et avait quand même réussi à diminuer le risque d’avoir un cancer de 45 % que les non consommateur de gingembre,
  4. Un quatrième groupe qui avait utilisé le ginseng plus de 500 fois dans leur vie avaient diminué le risque d’avoir le cancer de 72 %.

En réduisant le risque de cancer, à partir d’extrait de ginseng et de poudre de gingembre se sont révélés plus efficaces que le ginseng frais en tranches ou du thé au ginseng.

Publié par: fwuerstlin // Diet & cuisson , Featured , santé et maladies physiques , Non classé // 31 mai 2012
- See more at: http://www.vibrantlife.com/?p=2504#sthash.pMm2XQ8O.dpuf

SANTÉ PAR LES ALIMENTS

Ce livre vous aidera à mieux connaitre les aliments possédant un pouvoir médicinal et, de plus, à en tirer profit.

Les commentaires sont fermés