• 5 Traits de caractères de gens sympathiques

    group-1034160_640J’étais en train de faire mon deuxième aller-retour dans le quartier, poussant mon fils d’1 ans dans une poussette et ma fille de 4 ans sur son vélo de princesse, quand je les ai vus : Un couple et leur agent immobilier regardant la maison à vendre, juste à côté de la nôtre. Dans un geste audacieux, je marchais et me suis présenté.

    En quelques minutes en parlant à Dan et Sarah, je pourrais dire qu’ils étaient incroyablement respectueux et étaient des personnes sympathiques, ils étaient ouverts à la discussion, et intéressés de connaître ma famille. Après être devenus nos voisins, il était clair que beaucoup d’autres voisins pensaient la même chose.

    Cela m’a amené à se demander : les gens sympathiques, sont-ils naturellement capables de se connecter avec d’autres ? Est-ce qu’ils possèdent une confiance innée et le charisme qui attire les gens à eux ? Ou ces qualités, peuvent être développées et mises en pratique ?

    Les études montrent que c’est un peu des deux. Certes, les gens sont généralement attirés vers ceux qui ont des personnalités conformistes. Pourtant, dans une étude menée à l’Université de Californie, à Los Angeles, les participants avaient la capacité de se connectés avec sincérité entre eux, en toute transparence et avec une capacité à comprendre les autres, toutes ces caractéristiques peuvent être aiguisé au fil du temps.

    Enfin, nous avons consulté des experts et compilé une liste d’habitudes que les gens sympathiques partagent :

    1. Saluons les autres avec enthousiasme.

    La recherche montre que la plupart des gens décident de ce qu’ils pensent de vous dans les sept premières secondes de votre rencontre. « Les premières impressions sont généralement durables, c’est de cette manière vous partirai du bon pied et gérerai vos attentes », explique le coach et formateur Jill Bremer.

    Est-ce un secret si nous aimons les gens qui nous aiment, non ? Si vous avez l’air vraiment heureux de rencontrer quelqu’un, vous allez créer une prédisposition amicale instantanée. Cela se comprend en souriant, en serrant la main fermement, et en l’appelant par son prénom en même temps que vous lui dites bonjour et suivi d’une conversation.

    2. Trouvons un point commun.

    Après avoir travaillé dans les ressources humaines depuis plus de 25 ans, Barb Lecuyer dit qu’un moyen facile d’augmenter immédiatement sa prédisposition amicale est d’établir un terrain d’entente. « Partagez quelque chose de personnel et établissez une connexion d’un certain niveau, même s’il/elle est mineur(e). » Un passe-temps mutuel, un intérêt dans la même émission de télévision, une passion pour les chiens, quoi que ce soit qui peut ouvrir la conversation.

    Barb Lecuyer est reconnu, dans le monde des ressources humaines, La prédisposition amicale éclipse souvent le niveau de compétence lors des entretiens avec les candidats : « Si des collègues et des responsables s’apprécient et qu’ils sont heureux au travail, ils vont rester plus longtemps. Les gens sympathiques améliorent leur environnement de travail. »

    3. Utilisons un langage corporel positif.

    Un coach de vie de Philadelphie, Paula Michele Boyle, souligne que la communication passe en grande partie par le langage du corps. « Ce n’est pas vraiment ce que nous disons, C’est comment nous positionnons notre corps », dit Paula.

    Selon les recherches du Sociolinguiste, Albert Mehrabian, dans une rencontre face-à-face :

    • 7 % d’un message verbal vient des mots utilisés.
    • 38 % provient de l’intonation de la voix, du rythme, et de l’inflexion.
    • 55 % du message est transmis par l’apparence et le langage corporel de l’orateur.

    Le langage du corps comprend la façon dont nous positionnons nos corps, l’espace entre nous et d’autres personnes, nos expressions faciales, et ce que nous faisons avec nos yeux et les mains. Pour faire une impression positive, soyez attentif au sujet des goûts de la personne avec laquelle vous parlez, maintenez le contact visuel et décroisez vos bras.

    4. Écoutons bien (et ignorons les téléphones !).

    Nous avons tous été une fois dans une conversation avec quelqu’un qui veut monopoliser la parole, ou avec quelqu’un qui scanne la pièce et qui ne prête pas vraiment attention à la discussion. Et maintenant l’une des plus grandes menaces pour la conversation moderne est le téléphone cellulaire. « Evitez que votre téléphone émet des bips ou une sonnerie, évitez de détourner vos regards pour composer des sms tout en parlant, » conseille Barb Lécuyer. Les gens sympathiques sont agréables lorsqu’ils parlent avec vous parce qu’ils sont présents, engagés, et de font en sorte que les autres se sentent valorisés.

    5. Posons des questions.

    Selon Bremer, le secret dans une petite conversation est de poser des questions. « Vous devez vous efforcer d’être plus intéressés qu’intéressant(e). Pour ce faire, écouter attentivement ce que l’autre personne va répondre, puis commenter par une expérience adaptée, si possible, puis poser une autre question. »

    Bremer offre un exemple ouvrant la discussion :

    « Avez-vous des plans de vacances pour cet été ? »
    « Oui, nous allons prendre les enfants et descendre à Disney World. »
    « Oh, nous aimons aussi Disney World. Quelles attractions faites vous avec les enfants ?  »
    Etc…

    Sources : http://www.vibrantlife.com/?p=2959

    www.viesante.com

  • Méditation – 24 mars 2016 – L’autorité sur la nature

    tournez-les-yeux-vers-jesus-interieur-16x24_Page_093

    Commandez le livre « Tournez les yeux vers Jésus » ici
  • EDS – Jeudi 24 mars – Plus jamais de larmes

    EDS ADULTE GUIDE 1T2016_Page_92

    COMMANDEZ VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDS ADULTE GUIDE 1T2016 92<< VERSION PDF
    EDS ADULTE GUIDE 1T2016 92 >> VERSION MP3