• 8 façons de gagner du temps dans la cuisine et de manger mieux

    Avouons-le !…

    …la cuisine saine prend du temps à faire. Nous savons tous que nous devrions manger moins d’aliments transformés et plus de produits frais et des céréales. Mais il est tellement plus facile d’attraper une barquette congelée ou un repas de fast-food. Avec un peu d’aide de mes amis, je vais partager quelques secrets pour gagner du temps. Si vous êtes un puriste culinaire, vous pouvez sauter cet article. Mais si vous n’avez pas de temps à passer dans la cuisine ou si vous êtes trop fatigué pour cuisiner après avoir jongler entre le travail, la famille, et vos loisirs, lisez ce qui suit.

    1. Créez un menu.

    Planifiez vos repas pour une semaine (voir même un mois), et vous ferez vos courses en fonction et ce sera plus efficace et vous réduirez ainsi le temps passé à regarder dans le réfrigérateur en vous demandant quoi faire. Si vous avez déjà tout planifié, vous êtes moins susceptibles de tomber pour les tentations malsaines à la dernière minute.

    2. Faire à manger une seule fois pour plusieurs jours.

    Voilà les conseils de mon ami Alyssa, qui aime doubler ou tripler la recette et congeler les quantités supplémentaires.
    (Certaines recettes congèlent mieux que d’autres, donc expérimenter avant de faire une quantité énorme !)

    Vous pouvez également concocter à l’avance vos propres préparations pour les soupes et les produits de boulangerie, vous les utiliserez ensuite au fil des semaines.
    Une autre idée ? Mon ami Cassandra recommande de faire un réserve d’un ingrédient de base et de l’utiliser dans de multiples recettes au cours de la semaine. Un pot de haricots noirs, par exemple, pourrait se transformer en salade taco, soupe de haricots noirs, riz et haricots, le piment, les haricots avec du pain de maïs. . . la liste continue. De la même façon, une réserve de riz brun peut être utilisé pour un repas asiatique un jour et un repas mexicain un autre jour.

    3. Moins cuire.

    « Les Fruits et légumes crus sont les fast-foods de l’origine » (Vous prenez, vous mangez), dit Cassandra. Pourquoi être l’esclave de la poêle quand tant d’aliments sont plus rapides et plus nutritifs sans aucune cuisson ?

    Pour gagner du temps supplémentaire, préparez votre produit en une seule fois. « Dès que j’achète mes légumes, je les coupe et je les mets dans des sacs de congélation et dans le congélateur », dit mon ami Keila. « De cette façon, ils seront prêts pour une utilisation dans tous les repas. » (Pour les produits qui s’oxydent, comme les pommes et les poires, attendez pour trancher les jusqu’à ce que vous soyez prêt à les servir.)

    4. Le plein du congélateur.

    Si vous voulez cuire les légumes rapidement, choisissez de les congeler. Légumes surgelés peuvent effectivement contenir plus de nutriments que les frais !

    5. Rappelez-vous : les appareils sont à vos amis.

    Mes amis Rebecca et Emily ne jurent que par leur autocuiseur de riz. « Vous pouvez cuisiner le dîner sans avoir à regarder sans cesse s’il ne déborde pas », dit Rebecca. Les Légumes vapeur conservent plus de nutriments que ceux qui sont bouillis, c’est donc aussi une bonne affaire nutritionnelle. Une mijoteuse est un autre atout pour les cuisiniers paresseux. Allumez-le et oubliez-le ; revenez pour trouver de délicieux haricots ou de la soupe maison bien cuite. Alors que les versions de supermarché ont tendance à être riches en sodium, vous êtes en mesure d’ajuster le sel dans vos propres recettes à un niveau plus sain.

    6. Simplifier vos salades.

    Parfois, je me demande si la salade vaut la peine. Tous ces ingrédients pour hacher et puis je l’éteindre avec de la graisse, le sucre et le sel dans la forme de vinaigrette pour le rendre comestible ! Donc parfois je laisse tomber la laitue et je mange juste des légumes crus. (Oui, je sais que je dois manger légumes-feuilles. Mais… « parfois ».) Et si je veux une « recharge » de santé, j’utilise du houmous, c’est facile à faire à l’avance et à congeler.

    7. Ne pas faire sauter à moins que vous le deviez.

    J’ai un livre de cuisine sur les soupes dans lequel, pratiquement chaque recette commence par… : « Faite revenir des oignons et de l’ail dans deux cuillères à soupe d’huile « Souvent, je jette tout simplement les oignons et l’ail dans la marmite avec tout le reste et laisse l’huile. Une étape de moins et 240 calories de moins et une différence de saveur.

    8. Utilisez du papier sulfurisé ou du papier cuisson au lieu de d’utiliser de l’huile et ça gardera vos accessoires de cuisine propres.

    Aller il est temps d’aller cuisiner pour une meilleure santé. C’est parti !
    Source : www.VibrantLife.com Mars / Avril ici à 2015 17 
    Rachel Cabose est un auteur indépendant et rédacteur en East Lansing, Michigan. En dépit de travailler à temps partiel, elle trouve encore sur le temps de cuisiner.
    - En savoir plus ici : http://www.vibrantlife.com/?p=2933#sthash.E3hFyELC.dpuf
  • Et après la COP21 ? …

    Nous sommes au lendemain de la COP 21 et de la décision unanime des 195 états de maintenir d’ici 2100 la température en dessous de deux degrés.

    Bien sûr, d’un premier abord, on ne peut que se réjouir de voir une solidarité internationale se mettre en place pour tenter tous ensemble de maintenir le réchauffement climatique, connaissant ce que cela entraîne au niveau de ses impacts désastreux.

    C’est un combat pour le bien commun qu’est notre planète, notre maison commune.

    Ne pas se sentir concerné par sa destruction serait révélateur de notre ignorance des lois de la vie et de l’état de notre conscience et de notre coeur. Toutefois, en tant que chrétiens voyant les signes prophétiques se confirmer (au niveau religieux, politique, écologique, social et économique) et le retour de Jésus-Christ se rapprocher de plus en plus, que penser de tout ça et comment nous positionner ?

    C’est justement ce que l’ouvrage collectif « Jardinier du Père » vous propose comme réflexion et pistes d’action.

    Dieu nous a donné la mission de «garder et cultiver le jardin».

    Un jardinier prend soin d’un espace de vie et le fait fructifier. Dieu nous appelle à être les jardiniers de sa création, dans l’optique d’une gestion chrétienne de la vie et collaborer à son oeuvre. Établi comme jardinier du Père, chacun a reçu la responsabilité de prendre soin du jardin communautaire, qu’est la planète, et de son jardin personnel intérieur, à la lumière de l’Esprit. C’est pourquoi cet ouvrage propose une réflexion de l’écologie de la planète à l’écologie de notre être.

    L’écologie nous apprend quelque chose d’essentiel sur la vie :

    il existe une recherche constante d’équilibre et d’harmonie au sein du vivant. Ce fait s’applique à notre être dans ses différentes dimensions (corps, âme, esprit) et sa prise en compte peut devenir un moyen de se préparer à rencontrer notre Seigneur en suivant cet itinéraire de croissance personnel, existentiel et spirituel.

    Nous avons à témoigner de notre adoration et de notre amour du Créateur…

    …en participant à la protection de sa création par notre comportement écologique et humain au quotidien. Proclamer que nous adorons le Créateur et laisser sa création être détruite serait complètement incohérent et affaiblirait la pertinence de notre message et de notre témoignage.

    En complément de cette position, nous avons à éveiller les consciences que nous sommes au sein d’un grand conflit spirituel, que la cause à la base des problèmes de l’humanité est l’état de rupture avec Dieu et que chacun, dans son cœur, a besoin d’une réconciliation avec lui par Jésus-Christ, sachant que nous sommes dans les temps de la fin.

    Alors que l’humanité cherche une solution par-elle-même à ses problèmes, tournons le regard vers la Parole de Dieu qui nous annonce une réponse divine tout en restant acteur des problèmes de ce monde qui nous concerne également, sachant qu’à un moment donné de l’histoire, nous devrons fortement nous démarquer des choix humains dictés par une autre vision du monde et suivre la voie de Dieu

    Cyril Bouvet, Initiateur et coordinateur de l’ouvrage collectif « Jardinier du Père »

    LE LIVRE « JARDINIER DU PÈRE » DISPONIBLE ICI 

    
    
  • Méditation – 17 mars 2016 – Le principe essentiel du royaume du Christ

    tournez-les-yeux-vers-jesus-interieur-16x24_Page_086

    Commandez le livre « Tournez les yeux vers Jésus » ici

     

  • EDS – Jeudi 17 mars – L’Église de Laodicée

    EDS ADULTE GUIDE 1T2016_Page_85

    COMMANDEZ VOTRE GUIDE EDS ICI 
    EDS ADULTE GUIDE 1T2016 85<< VERSION PDF
    EDS ADULTE GUIDE 1T2016 85 >> VERSION MP3