Vin et cancer du sein

 

Par Allan Handysides, MD, MB, ChB , directeur retraité du Département des Ministères de la Santé, Conférence générale des adventistes du septième jour, Peter Landless, MB, B.Ch., MMed, FCP (SA), FACC, FASNC , directeur des ministères de la santé pour la Conférence générale de adventistes du septième jour
23945846041_12fef53065_bQuestion : Est-il vrai que boire du vin peut conduire à un risque accru de cancer du sein ?
Réponse : De nombreux facteurs sont associés au cancer du sein. De plus si vous êtes une femme les risque d’exposition à des agents cancérigènes potentiels sont accrues, et l’âge est aussi un des facteurs. La génétique joue également un rôle important ; aux États-Unis d’environ 10 % des cas de cancer du sein sont le résultat de mutations génétiques héréditaires dans les gènes BRCA1 ou BRCA2.

 

Il y a une relation directe entre le cancer du sein et l’hérédité familiale. Si une femme a deux ou plusieurs parents au premier degré (mère, sœur) qui ont eu un cancer du sein, cela devrait l’alerter et avoir surveillance accrue de cette maladie.

En dépit des soi-disant et prétendus (et contestés) bienfaits du vin pour la santé cardio-vasculaire, les effets de l’alcool et le cancer du sein, en particulier chez les femmes ménopausées, sont rarement discutés. Il a été montré que la consommation de vin augmente le risque de cancer du sein. Une étude récente citée dans le « European Journal of Cancer Supplements (vol. 5, no. 4, p. 161) » confirme que non seulement le vin, mais toutes les formes de boissons alcoolisées se rapportent à un risque accru de cancer du sein.

La vraie tempérance nous apprend à utiliser toutes les bonnes choses avec modération et à éviter tout ce qui est nuisible. Et surtout concernant l’alcool !

D’autres conseils de santé dans le livre : UN CORPS SAIN

Source de l’article : http://healthministries.com/articles/ask-doctors/wine-and-breast-cancer

Les commentaires sont fermés